Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Massacre à la fac

Publié le par MG

L'on croit voir de dangereux clowns devant les écoles alors que la tuerie se produit à l'intérieur des universités. En effet, de plus en plus de titulaires du baccalauréat professionnel débarquent dans les amphis pour s'y noyer : à peine 3 % d'entre eux ont obtenu une licence en 2013. Un chiffre alarmant quand on sait aujourd'hui, que les lycées professionnels sont devenus la nouvelle « école des fans » : en juillet 2014, 87,9 % des élèves de terminale bac pro ont ainsi décroché leur diplôme en dépit des difficultés d'écriture, de lecture et de compréhension d'une consigne ! Avertis par leurs enseignants mais accompagnés par leurs parents soulagés de croire qu'ils « ne feront pas rien », 17 % des bacheliers pro, se sont inscrits cette année en fac d'histoire, de psychologie... Or, l'université n'est pas conçue pour ces orientés par défaut. Et c'est ici que réside le paradoxe d'un système qui déploie vainement des moyens colossaux en renforçant le rôle des secrétaires pédagogiques, des professeurs référents et en organisant des semaines d'intégration, des évaluations diagnostiques, des séances de rattrapage, des travaux dirigés en petits groupes et des réorientations tous azimuts à tout moment. Dans une société où l'égalité de droit a effacé tout mérite, un tel chantier pédagogique s'apparente davantage à un site archéologique dans lequel les vestiges ne permettent plus la reconstitution. Si l'université soulève chez les étudiants les questions de la gestion du temps et du stress, elle souligne chez les arrivants de lycées professionnels le manque de culture générale et d'aisance rédactionnelle, l'incapacité à disserter et à argumenter ainsi que les difficultés liées à la recherche documentaire, à la prise de note et de parole. En luttant contre ce grand manque de pré-requis, chacun renoncera peut-être à ces préjugés : la fac n'est pas l'endroit où l'on fait ce que l'on veut quand on veut... surtout en (se) grattant la bourse !

MG - 22 octobre 2014.

Photo MG - Lille, 26.10.2005

Photo MG - Lille, 26.10.2005

Commenter cet article