Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La statuaire de l'église Saint-Martin d'Aniche

Publié le par MG

Le 13 avril 1857, Monseigneur Regnier, archevêque de Cambrai, pose la première pierre sur l'ancien emplacement de la nouvelle église d'Aniche conçue par l'architecte lillois Leroy. Deux ans plus tard, l'édifice paroissial construit est béni. Subissant les outrages des conflits mondiaux et du temps, l'église Saint-Martin est régulièrement mise en valeur tant du point de vue de l'entretien de l'architecture que de celui de la restauration de sculptures retrouvées. En m'appuyant sur les recherches menées et publiées au sein de la Société d'histoire d'Aniche par Michel Debève au début des années 1980 sur l'histoire de l'édifice, j'ai souhaité passer en revue l'essentiel de la statuaire découverte, restaurée et conservée à l'intérieur de cette église en vue de faire un état des lieux.

La tour clocher de l'église Saint-Marin d'Aniche - Photos : MG, 22 juillet et 1er avril 2015.La tour clocher de l'église Saint-Marin d'Aniche - Photos : MG, 22 juillet et 1er avril 2015.

La tour clocher de l'église Saint-Marin d'Aniche - Photos : MG, 22 juillet et 1er avril 2015.

Relief du tympan représentant le partage du manteau de Saint Martin et feuilles de vigne des chapiteaux couronnant les colonnes situées dans l'ébrasement du portail de l'église Saint-Martin - Photos : MG, 7 octobre 2015.Relief du tympan représentant le partage du manteau de Saint Martin et feuilles de vigne des chapiteaux couronnant les colonnes situées dans l'ébrasement du portail de l'église Saint-Martin - Photos : MG, 7 octobre 2015.Relief du tympan représentant le partage du manteau de Saint Martin et feuilles de vigne des chapiteaux couronnant les colonnes situées dans l'ébrasement du portail de l'église Saint-Martin - Photos : MG, 7 octobre 2015.

Relief du tympan représentant le partage du manteau de Saint Martin et feuilles de vigne des chapiteaux couronnant les colonnes situées dans l'ébrasement du portail de l'église Saint-Martin - Photos : MG, 7 octobre 2015.

L'ntérieur de l'église Saint-Martin d'Aniche vers 1905.L'ntérieur de l'église Saint-Martin d'Aniche vers 1905.

L'ntérieur de l'église Saint-Martin d'Aniche vers 1905.

La nef de l'église Saint-Martin d'Aniche et vue des orgues reconstruites par Hubert Braye sur la commande de l'association d'Yves-Devernay ( plaque cachée par les rappels des défunts à gauche en entrant) - Photos : MG, 8 octobre 2015.La nef de l'église Saint-Martin d'Aniche et vue des orgues reconstruites par Hubert Braye sur la commande de l'association d'Yves-Devernay ( plaque cachée par les rappels des défunts à gauche en entrant) - Photos : MG, 8 octobre 2015.

La nef de l'église Saint-Martin d'Aniche et vue des orgues reconstruites par Hubert Braye sur la commande de l'association d'Yves-Devernay ( plaque cachée par les rappels des défunts à gauche en entrant) - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Le chanoine Jules Lecocq, curé d'Aniche de 1852 à 1888, est celui qui, en 1855, proposa à la commune le plan de l'actuelle église. On conserva toutefois jusqu'en 1872 la vieille tour en pierre et le clocher. Ce buste en marbre blanc au-dessus de têtes de chérubins a été placé le 27 août 1890 par le curé Aimé Coulomb (1888-1895) - Photos : MG, 27 octobre 2014 et 8 octobre 2015.Le chanoine Jules Lecocq, curé d'Aniche de 1852 à 1888, est celui qui, en 1855, proposa à la commune le plan de l'actuelle église. On conserva toutefois jusqu'en 1872 la vieille tour en pierre et le clocher. Ce buste en marbre blanc au-dessus de têtes de chérubins a été placé le 27 août 1890 par le curé Aimé Coulomb (1888-1895) - Photos : MG, 27 octobre 2014 et 8 octobre 2015.

Le chanoine Jules Lecocq, curé d'Aniche de 1852 à 1888, est celui qui, en 1855, proposa à la commune le plan de l'actuelle église. On conserva toutefois jusqu'en 1872 la vieille tour en pierre et le clocher. Ce buste en marbre blanc au-dessus de têtes de chérubins a été placé le 27 août 1890 par le curé Aimé Coulomb (1888-1895) - Photos : MG, 27 octobre 2014 et 8 octobre 2015.

Détails de l'autel de la Sainte Vierge (mi XIXe siècle) sous lequel se trouve une crypte où fut inhumé en 1817 l'ancien maire Auguste Lanvin. Il y avait aussi une plaque tombale mentionnant l'identité des autres personnes enterrées dans ce lieu souterrain. Cette pierre est aujourd'hui conservée à l'extérieur sur l'un des côtés de l'édifice - Photos : MG, 8 octobre 2015.Détails de l'autel de la Sainte Vierge (mi XIXe siècle) sous lequel se trouve une crypte où fut inhumé en 1817 l'ancien maire Auguste Lanvin. Il y avait aussi une plaque tombale mentionnant l'identité des autres personnes enterrées dans ce lieu souterrain. Cette pierre est aujourd'hui conservée à l'extérieur sur l'un des côtés de l'édifice - Photos : MG, 8 octobre 2015.
Détails de l'autel de la Sainte Vierge (mi XIXe siècle) sous lequel se trouve une crypte où fut inhumé en 1817 l'ancien maire Auguste Lanvin. Il y avait aussi une plaque tombale mentionnant l'identité des autres personnes enterrées dans ce lieu souterrain. Cette pierre est aujourd'hui conservée à l'extérieur sur l'un des côtés de l'édifice - Photos : MG, 8 octobre 2015.Détails de l'autel de la Sainte Vierge (mi XIXe siècle) sous lequel se trouve une crypte où fut inhumé en 1817 l'ancien maire Auguste Lanvin. Il y avait aussi une plaque tombale mentionnant l'identité des autres personnes enterrées dans ce lieu souterrain. Cette pierre est aujourd'hui conservée à l'extérieur sur l'un des côtés de l'édifice - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Détails de l'autel de la Sainte Vierge (mi XIXe siècle) sous lequel se trouve une crypte où fut inhumé en 1817 l'ancien maire Auguste Lanvin. Il y avait aussi une plaque tombale mentionnant l'identité des autres personnes enterrées dans ce lieu souterrain. Cette pierre est aujourd'hui conservée à l'extérieur sur l'un des côtés de l'édifice - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Détails de l'autel de Saint-Martin (milieu du XIXe siècle) - Photos : MG,  octobre 2015.
Détails de l'autel de Saint-Martin (milieu du XIXe siècle) - Photos : MG,  octobre 2015.

Détails de l'autel de Saint-Martin (milieu du XIXe siècle) - Photos : MG, octobre 2015.

Détails de deux confessionnaux (mi XIXe siècle) - Photos : MG, 8 octobre 2015.Détails de deux confessionnaux (mi XIXe siècle) - Photos : MG, 8 octobre 2015.
Détails de deux confessionnaux (mi XIXe siècle) - Photos : MG, 8 octobre 2015.Détails de deux confessionnaux (mi XIXe siècle) - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Détails de deux confessionnaux (mi XIXe siècle) - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Buste d'une sainte non identifiée datant du XVIIIe siècle, retrouvé dans le grenier du presbytère et restauré en 1978. Volé en novembre 2016, il n'a toujours pas été retrouvé - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Buste d'une sainte non identifiée datant du XVIIIe siècle, retrouvé dans le grenier du presbytère et restauré en 1978. Volé en novembre 2016, il n'a toujours pas été retrouvé - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Buste de Saint-Martin datant du XVIIIe siècle, retrouvé dans le grenier du presbytère et restauré en 1978 - Photos : MG, 8 octobre 2015.Buste de Saint-Martin datant du XVIIIe siècle, retrouvé dans le grenier du presbytère et restauré en 1978 - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Buste de Saint-Martin datant du XVIIIe siècle, retrouvé dans le grenier du presbytère et restauré en 1978 - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Sculpture en pied de Vierge à l'Enfant datant du XVIIIe siècle, retrouvée dans le grenier du presbytère et restaurée en 1978 - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Sculpture en pied de Vierge à l'Enfant datant du XVIIIe siècle, retrouvée dans le grenier du presbytère et restaurée en 1978 - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Sculpture du Christ se trouvant dans le choeur de l'église - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Sculpture du Christ se trouvant dans le choeur de l'église - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.
Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.
Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Statues polychromes conservées sous le porche et qui ornaient le maître autel béni le 7 avril 1861 - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Statues provenant de la chaire de vérité datant du deuxième tiers du XIXe siècle. Désolé pour la mauvaise qualité de l'image - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Statues provenant de la chaire de vérité datant du deuxième tiers du XIXe siècle. Désolé pour la mauvaise qualité de l'image - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Sculptures récentes (Sainte Rita, Sainte Bernadette, Saint Benoît et Sainte Barbe) en plâtre peint - Photos : MG, 8 octobre 2015.Sculptures récentes (Sainte Rita, Sainte Bernadette, Saint Benoît et Sainte Barbe) en plâtre peint - Photos : MG, 8 octobre 2015.
Sculptures récentes (Sainte Rita, Sainte Bernadette, Saint Benoît et Sainte Barbe) en plâtre peint - Photos : MG, 8 octobre 2015.Sculptures récentes (Sainte Rita, Sainte Bernadette, Saint Benoît et Sainte Barbe) en plâtre peint - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Sculptures récentes (Sainte Rita, Sainte Bernadette, Saint Benoît et Sainte Barbe) en plâtre peint - Photos : MG, 8 octobre 2015.

Elément quadrilobé relatant la Passion du Christ disposé à l'intérieur des bas-côtés de l'édifice. L'ensemble des représentations en relief du Chemin de Croix a été repeint par Jacques Monéron dit "Jacky" en 2003-2004 - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Elément quadrilobé relatant la Passion du Christ disposé à l'intérieur des bas-côtés de l'édifice. L'ensemble des représentations en relief du Chemin de Croix a été repeint par Jacques Monéron dit "Jacky" en 2003-2004 - Photo : MG, 8 octobre 2015.

Arrêtons-nous quelques instants pour évoquer l'historique des cloches de l'église Saint-Martin. Certains comptes de la fabrique d'Aniche établis par Jacq Biset et aujourd'hui conservés dans les archives paroissiales nous apprennent que le 29 janvier 1677 Robert de Vaux a reçu "sept livres quatre sols pour paier à des carpentiers qui estaient venus pour pendre la petite cloche" et que le 19 septembre de la même année, Jacq Biset s'est vu octroyé "la somme de huict livres 15 sols pour les depens des carpentiers qui ont rependu la petite cloche et pour ceulx qui l'ont déterrée dans l'abbaye d'Anchin." Une mention dans le bulletin de la Société d'études de la province de Cambrai nous renseigne, pour l'année 1722, du nom de Marie-Louise donné à une seconde cloche.

Suite à la reconstruction de l'édifice, une nouvelle cloche de 1260 kg est bénie le 13 août 1876. Les trois cloches datant de 1627, 1722 et 1876 sont envoyées en Allemagne en 1917 pour être fondues et répondre aux besoins matériels militaires. L'année suivante, les Allemands détruisent la flèche du clocher, les horloges et la chambre des cloches. En s'effondrant, l'intérieur et les orgues sont fortement endommagés.

Le 1er avril 1928, on baptise trois nouvelles cloches : Marie-Louise Jeanne (1500 kg), Louise Léonie Michelle Anne Marie (1050 kg) et Thérèse de l'Enfant Jésus Stéphanie Joseph (750 kg). Deux d'entre elles ont été payées par les dommages de guerre ; l'autre a été offerte par les paroissiens. Leur sonnerie est électrifiée dès 1929. Après plusieurs réparations, elles avertissent toujours les habitants d'Aniche des évènements joyeux ou douloureux.

Mention de la cloche d'Aniche dans un bulletin de la "Société d'études de la province de Cambrai".

Mention de la cloche d'Aniche dans un bulletin de la "Société d'études de la province de Cambrai".

Les cloches de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 4 mars 2015.Les cloches de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 4 mars 2015.Les cloches de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 4 mars 2015.

Les cloches de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 4 mars 2015.

De la droite vers la gauche : Jean-Claude Denis, maire-adjoint délégué aux finances et Michel Debève, conseiller municipal et membre de la Société d'histoire locale avant la montée de la tour clocher en vue d'un grand nettoyage - Photos : 19 octobre 2015.
De la droite vers la gauche : Jean-Claude Denis, maire-adjoint délégué aux finances et Michel Debève, conseiller municipal et membre de la Société d'histoire locale avant la montée de la tour clocher en vue d'un grand nettoyage - Photos : 19 octobre 2015.

De la droite vers la gauche : Jean-Claude Denis, maire-adjoint délégué aux finances et Michel Debève, conseiller municipal et membre de la Société d'histoire locale avant la montée de la tour clocher en vue d'un grand nettoyage - Photos : 19 octobre 2015.

Evacuation des déchets à l'aide d'une tyrolienne après nettoyage de la tour-clocher de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 26 novembre 2015.Evacuation des déchets à l'aide d'une tyrolienne après nettoyage de la tour-clocher de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 26 novembre 2015.
Evacuation des déchets à l'aide d'une tyrolienne après nettoyage de la tour-clocher de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 26 novembre 2015.Evacuation des déchets à l'aide d'une tyrolienne après nettoyage de la tour-clocher de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 26 novembre 2015.

Evacuation des déchets à l'aide d'une tyrolienne après nettoyage de la tour-clocher de l'église Saint-Martin d'Aniche - Photos : MG, 26 novembre 2015.

Sur ce site, vous trouverez un grand nombre d'articles relatant l'histoire et l'actualité d'Aniche : Kopierre dérive ; Le verre à Aniche : entre reflets et éclats ; Aniche et les soeurs Lefebvre ; Céline Legrand, miss ordinaire ? ; Des Danois à Aniche ! ; Etre verrier à la Verrerie d'en Haut à Aniche ; Mayeurs et maires d'Aniche de 1600 à nos jours ; Dernières images de la Verrerie Saint-Martin d'Aniche ; Aniche au coeur des tourments de l'âme dans les cahiers-décharge de Pascal Françaix ; A propos du séjour de Napoléon Bonaparte à Aniche ; Les oeufs de Lewarde se trouvent à Aniche ; Des francs-maçons à Aniche ? ; Aniche, du Bureau de distribution à La Poste ; L'immeuble du 141 Boulevard Drion à Aniche - Histoire d'une propriété familliale ; La ville d'Aniche entre 1914 et 1918.

Commenter cet article

meurdesoif 03/11/2015 19:52

Les orgues présentées sur la photographie ne sont pas celles de la reconstruction. Elles ont été entièrement construites par Hubert Braye sur la commande de l'association Yves-Devernay ( plaque cachée par les rappels des défunts à gauche en entrant).