Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roger Facon, impolitiquement vôtre !

Publié le par MG

Roger Facon, "Impolitiquement vôtre - Le dictionnaire des déçus de la politique", Abysses Editions, 2016.

Roger Facon, "Impolitiquement vôtre - Le dictionnaire des déçus de la politique", Abysses Editions, 2016.

Anges. Créatures qui n'existent pas en politique. Les voyous, les escrocs, les voleurs se retrouvent dans tous les partis, y compris démocrates-chrétiens, mais pas les anges.

Roger Facon, Impolitiquement vôtre, 2016.

 

Il existe plusieurs façons de définir un mot mais il n'existe qu'un Facon pour expliciter les choses. Surtout si elles sont publiques. Dans son Dictionnaire des déçus de la politique, Roger Facon détermine le vocabulaire selon l'actualité d'une Res publica nébuleuse dans laquelle croissent les crapules et croassent les crapauds au sortir de l'ENA. Et les définitions impolitiquement proposées tendent à rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'être Nord-Coréen pour comprendre qu'une République n'est pas toujours une démocratie.

 

D'ailleurs, le mot « démocratie » n'apparaît pas dans le dico de Facon. A la lettre « D », on trouve « démerdard » et « dépouillement » dont les définitions rappellent l'impossibilité pour le citoyen de se faire entendre et comprendre des milieux économique et politique depuis l'avènement du mitterrandisme sinon depuis l'assassinat de Jaurès. Facon ironise sur l'irresponsabilité des socialistes, le départ des communistes, les « bakchichs » de la droite, le manque d'objectifs des Verts, la fantaisie des Radicaux, le « détail » du FN, l'absentéisme des sénateurs et députés de "bâbord" et de "tribord".

 

La Ve République si chère à de Gaulle et plus encore aux contribuables relie chacun des mots retenus par l'auteur. Les affaires de la Cité illustrent les définitions ; les définitions illuminent les Affaires citées par les médias, n'en déplaise à Cahuzac. L’art de définir implique une lecture significative. Mots ordinaires ou noms propres – néanmoins communs aux citoyens blasés devant leur poste de télé - sont présentés dans le dictionnaire de Facon de manière à faire émerger une problématique. La vérité est là, la solution ailleurs. Tournons la page !

 

Contrairement aux académiciens, « vieilles lunes ne servant à rien sinon à péter dans la soie et faire un dictionnaire », Roger Facon ex-éducateur embrigadé dans la police nationale puis converti à la politique municipale, ne donne aucune définition neutre. Sa liberté consiste à jouer sur le rapport entre le sens usuel et le sens politique de mots choisis. Averti, le lecteur comprendra que le second degré – le premier étant « réservé aux énarques, aux élus du peuple, [] aux banquiers » et autres « escrocs » - participe de bonne foi aux dérèglement et non recommandation nécessaires à l'humour.

 

Et de l'humour à la subversion, il n'y a qu'un dictionnaire impolitiquement vôtre à feuilleter ! Tout est question de point de vue. Celui de Roger Facon peut déranger, certes, mais on ne pourrait lui imputer l'interprétation erronée du lecteur. Facon recourt à l'histoire et à l'actualité brûlante pour construire la libre pensée. A l'heure où les éléments du politique deviennent difficiles à cerner, le petit dictionnaire de Facon peut aider à la réconciliation citoyenne. L'Etat, c'est nous. La Ve République est morte ; vive la VIe !

 

MG – 11 décembre 2016.

 

Visiter le site d'Abysses Editions.

 

Roger Facon lors du Tribunal du Peuple, Palais de la Bière, Aniche. Photo : Nathalie Pouille, 9 décembre 2016.

Roger Facon lors du Tribunal du Peuple, Palais de la Bière, Aniche. Photo : Nathalie Pouille, 9 décembre 2016.

Clip promotionnel - Réalisation : Rémy Fleury, 2016.

Commenter cet article