Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par-delà Sodome, Gomorrhe, Admah et Zéboïm

Publié le par MG

Tandis que l'épouse de Loth se pétrifia, la cité de Zoar s'embrasait dans la fornication la plus dense. La seule ville de la Plaine épargnée par la pluie de soufre et de feu vit ensuite descendre l'Envoyé nommé Djibril pour se saisir de la bonne fille de Delphes étalée sur un grand drap de soie crème, l'entrejambe offert aux caresses de la brise vespérale. Sa chevelure épaisse et noire, la lactescence de sa nudité, les rondeurs de la sensualité vérifiaient l'avération divine escomptée.

                                        Nadège Dauvergne, Nu de dos, fusain sur papier, novembre 2008.

L'étrangère voulut alors se faire connaître de l'Inconnu visitant à tatons l'étendue. Acculé par le prompt temps d'un renversement de situation, l'ange halé alla là où elle l'attendait. La fille de Delphes tourna son regard du côté de la plaine enfumée et se donna aux souvenirs des éthiques sodomites. De toutes ses pérégrinations, la belle barbare ne retenait que celles chez ceux dont l'année se calcule en cent vingt jours et le décor se voit à l'envers.

Son visage se pencha maintenant vers je... ne sais comment nommer. La fournaise pêcheresse enflammait les alentours. Elle susurra à l'avance ce qu'il attendait d'entendre. A l'instar de la femme de Loth, elle se renversa à nouveau en supportant les cris de celui qui, à l'arrière, l'habitait. Sans mot dire, elle statuait enfin sur l'édifiante manière de se laisser mener. Les coups de semonce succédaient à l'ouverture des opportunités et déclencheraient une évidente capitulation.

Dilatant avec frénésie l'espace qui leur était confiné, les tonitruants va-et-vient provoquèrent les spasmes de la dilettante "abeille delphienne". Accueillant le divin venin de l'angélique et turgescent ophidien, la Pythie d'hier ne pouvait s'apitoyer sur le sort et, contrairement aux oracles et aux écrits, les semences dudit anguiforme, subitement refoulées par les ignorantes entrailles, inondèrent les draps jusque-là immaculés.


MG - 14 août 2008.






Commenter cet article

DELPORTE 22/02/2009 16:21

AH ! Cette chute de reins était signée "Nadège", bien !Un doublon, avec cette "messe noire" du Eyes W.Shut !Et, de votre texte, une autre "chute", celle des villes impies, parait-il, bien aise de ma visite, Bertrand

nadege 02/01/2009 19:04

Whou! c'est chaud...Je n'avait pas vu ton article, tu viens de donner à mon dessin une autre dimenssion, c'est magnifique !