Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moucharabiehs : définition, jeu sémantique et amalgame

Publié le par MG

Laissant filtrer une lumière douce et chaude tout en dérobant aux regards indiscrets la volupté des vérités charnelles présentes à l'intérieur des palais nasrides, les moucharabiehs n'ont pu être conçus que par des architectes obsédés par l'idée de trahison, souffrant probablement des exigences des amours inquiètes et du désir de possession exclusive de la personne aimée. Composés de petits éléments de bois finement ornés qui offrent la possibilité d'observer sans être vu, les moucharabiehs conjuguent ainsi dimension décorative et aspect pragmatique. Ces dispositifs de l'architecture musulmane de l'Andalousie médiévale s'apparentent aux volets mobiles de notre époque, constitués de lames orientables, que l'on nomme étrangement "jalousies". Plus surprenant encore, ce vocable issu de l'italien gelosia se traduit en anglais par blind. Aussi, l'on pourrait penser que la jalousie, à l'instar de l'amour, est "aveugle" !

Texte : M. G. Juillet 2008.

Commenter cet article

Nadège 28/03/2009 22:37

Très drôle, mais je ne suis pas jalouse, ou même si je le suis elle ne me bouffe pas la vie, dans le sens de s'en rendre malade. Je ne suis pas dans cet état d'esprit, tu sais quoi j'aime la liberté la mienne bien sûr mais surtout celle des autres. Par contre je vis mes émotions, et puis je m'en sert artistiquement, allez au bout d'une émotion pour la comprendre... la jalousie en fait partie, la vivre et la comprendre, tanguer mais ne jamais chavirer. Dans une vie antérieure je devais être un éponge de mer, tu vois ?