Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que tu t'endors...

Publié le par MG

Alors que tu t'endors et que la nuit s'empare déjà de tes déboires, la tourmente arrive d'ailleurs. C'est le vent qui la ramène de loin et lui souffle le pire.

Sur la plus haute branche du figuier, la mésange s'est métamorphosée. Elle traverse maintenant sans bruit l'espace sans lumière. La bise ne l'empêchera pas de filer : elle est le vampire.

J'écoute à présent le vent me dire. Il veut tout maudire sur son passage. Mais il ne restera. Il se peut même qu'il s'en retournera. Personne n'a mot dire sur le sujet.

Alors que tu dors depuis si longtemps, j'ose enfin venir. Tout est transformé. 
Alors que ton corps n'attend, j'entends encore le murmure de la ville, en bas, rasée.


Texte & photo : M. G. Juillet 2008.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

nanou 29/03/2009 18:39

le texte et la photo m'ont fait penser à 2 livres aux pilliers de la terre et de l'évangile selon satan et de dire que je ne suis pas croyante!!!

bataillou reine marie 14/11/2008 10:05

façon originale de parler de la mort

samia 27/10/2008 18:10

Bonjour,
Un réel enthousiasme irréligieux dans ce texte, et le monument est magnifique on dirait les ruines de Fès, au Maroc.
Bonne journée, toutes mes amitiés
Samia

warda 26/10/2008 21:11

j'aime