Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le monogramme XPI, folio 34 du Livre de Kells

Publié le par MG

Book-of-Kells---monogramme-XPI.jpg

Book of Kells, VIIIe siècle, folio 34, initiale monogramme XPI, 32 x 24 cm., Trinity College Library, Dublin in Carl Nordenfalk, L'enluminure au Moyen Age, Skira, Genève, 1995.


Manuscrit datant de la fin du VIIIe siècle, le Livre de Kells (Book of Kells) a été entrepris sur la petite île d'Iona, au nord-ouest de l'actuelle Ecosse, dans les Hébrides intérieures, et est conservé à la Trinity College Library de Dublin. Il sera interrompu par l'exil des moines à l'intérieur des terres continentales.
Le Livre de Kells, comme bon nombre d'ornementations insulaires d'époque médiévale, relève d'un art traversé d'accents barbares - fantastique et sauvage -, foncièrement étranger au christianisme. Toutefois, par un extraordinaire paradoxe, cet art parvient à son objectif : révéler la sainteté et la grandeur du Verbe divin.


Le folio 34, que nous retiendrons pour illustrer notre propos, présente un monogramme richement décoré dont les trois lettres "XPI" évoquent le Christ lui-même et ouvrent l'Evangile de Matthieu. Ces initiales de l'Incarnation, véritable merveille ornementale, se détachent sur un fond de spirales enroulées indéfiniment sur elles-mêmes. Le monumental "X", décomposé en une série de motifs juxtaposés, abrite les plus petites lettres "P" et le "I" encastrées. Le "P" s'enroule sur lui-même pour se terminer par une figure humaine alors que sur le côté droit du pied du "X", deux rongeurs se partagent une gaufrette sous le regard de chats chevauchés par des souris.

L'esthétique de cette page s'appuie sur la tension entre l'effet de fermeture des formes et l'énergie cinétique de la spirale. Le dessin des lettres se détache de la masse confuse des motifs grâce à leurs cernes pourpre orangé. La répétition des cercles tels des écussons émaillés sur des boules suspendues, tournoient, prolongent et comblent la majestueuse initiale. Le panneau en forme de "L" inversé, dans le coin inférieur droit, sert de repoussoir, de système d'équilibre à l'ensemble. Ainsi, la débauche de motifs ne peut exploser hors la page.


Ces initiales insulaires ne conservent guère d'identité distincte et ne paraissent pas ancrées dans le contexte spatial imparti. Elles s'élargissent, se contractent ou s'entrelacent. Signes magiques, elles transmettent, de par leur complexité, le mystère de la parole divine. D'une manière générale, les manuscrits anglo-irlandais sont ainsi ponctués par de telles images à l'intérieur desquelles les lettres initiales constituent de véritables tableaux s'étalant sur une pleine page. Cependant, ces initiales ne rythment, ni ne clarifient le texte qui suit : elles constituent une énigme à part entière.


M. G. 18 février 2009.


Je remercie tout particulièrement Miss Hyde, qui a récemment publié un article généraliste et illustré sur le Livre de Kells et Luc, auteur du blog Couleurs&Formes, qui vient de me faire découvrir la musique d'Olivier Mellano accompagnant cette page.

Commenter cet article

Michaël GRABARCZYK 22/02/2009 18:07

Ainsi Bertrand, vous êtes épisodiquement lillois.La capitale des Flandres est comme d'habitude humide. Trop humide à mon goût ! Soyez le bienvenu sur "écriture et culture" mais pourquoi différer votre inscription ? C'est gratos ! MG

DELPORTE 22/02/2009 15:46

Voilà, c'est fait : je vous ai "placé" dans mes liens ; c'est que je visitai aussi votre site, par le biais des réponses que vous fîtes à notre amie Nadège, et, d'emblée la musique d'accueil me parla, puis tout ce kaléidoscope de "Mélange" en cette page spirituelle, ajoutons que je suis d'origine Hazebrouckoise, que j'ai exercé au Furet du Nord Lillois, que je serai "lillois" dès Lundi, jusqu'au 2 mars, comme dit en mon dernier écrit Arrêt Zen (art et zen), cet ensemble de coïncidences se poursuit avec mon appréciation pour Björk et que j'ai failli placer moi-même Ligeti (Musica Micercata II..) Je penserai à venir, à mon retour, en votre communauté (refaîtes moi signe si j'oubliais, j'ai un peu l'esprit Léger...) Votre parcours est chatoyant, ai-je lu... Comment va la Capitale des Flandres ?.. Amitié, bertrand

Cat 20/02/2009 19:36

article passionnant sur le livre de Kells,que j'ai eu la chance de voir à Dublin.Mais sans spécialiste alors pour me l'expliquer.

Michaël GRABARCZYK 18/02/2009 00:44

Bonsoir "Lorange",Vous qui êtes sensible à la musique accompagnant l'écriture... d'ici peu, il y aura un fonfd sonore sur cette page.Je voulais juste vous corriger sur ce que vous avancez sur la mise en page des oeuvre médiévale. Apprenez que le souci de composition est une affaire d'artiste et d'artisan quelque soit l'époque. La désignation "moyen age" est très tardive. Contrairement à ce que l'on pensait jadis, le Moyen Age n'est ni obscur, ni attardé. Bien au contraire ! On peut relever plusieurs "renaissances" artistiques.Et puis, si les Anciens de Grèce ou de Rome savaient composer, croyez-vous qu'aux VIIIe, IXe ou Xe siècle on représentait sans se soucier ni de la forme ni de de l'espace ?Allons, allons... MG

lorange violette 18/02/2009 00:24

Et pourtant, ce monogramme a été réalisé à une époque où l'on ignorait tout de la composition, et de la construction dans une oeuvre. Le sombre moyen âge devait foisonner d'artistes au génie resté méconnu. Ca peut donner des idées, j'aime beaucoup la richesse des tons, et la finesse du travaiL Désolée de n'être pas réapparue plus tôt, j'ai eu des soucis de connexion dûs aux intempéries sévissant dans ma région.
 
Bonne soirée.

Michaël GRABARCZYK 17/02/2009 23:09

Merci Miss Hyde,Je viens de relire mon texte et ai apporté quelques modifications syntaxiques. A vrai dire, il y avait quelques maladresses d'écriture.Je pense qu'à présent, l'ensemble est correct.Il faut que vous sachiez que je lis chacun de vos textes publiés dans "écriture et culture"...MG

MissHyde 17/02/2009 23:03

très interessant complément d'information  sur ce magnifique livre, Michael, j'ai donc ajouté comme tu me le disais le lien vers ton article,  au mien !  a bientot et bonne soirée