Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sommeil de la Demoiselle de Liège

Publié le par MG

Dans l'Athènes du Nord, tel un lion de Dieu, dormait enfin notre Demoiselle.


Des berges de la Meuse jusque dans les marges d'un retable du Maître de Flémalle, on rapporte qu'elle avait pour habitude de travailler près de la fenêtre en tenant à la main une de ses spartiates à talon au dessus du perron de sa demeure. Quand elle s'assoupissait, et que la chaussure tombait, elle était aussitôt réveillée.


L'anecdote est douteuse : on imagine mal cette fille de l'Eglise romaine poussant l'ascèse jusqu'à se priver de sommeil. Légende ou non, elle rappelle cependant que dans la Cité ardente, la fatigue survient aussi comme une force que la Demoiselle ne maîtrisait pas. La jeune Lidje songeait donc que le sommeil n'était qu'un embarras, une entrave à ses activités volontaires, un état délétère.


De l'époque des troubles du grand Charles le Roi à l'ère de la lumière des Frères des Ardennes, depuis les fonts baptimaux de Saint-Barthélemy jusqu'au Signal de Botrange, on prétend que depuis ce vieux temps, "on ne donne plus de concert sans que la musique vallonne". Aujourd'hui encore, les cent clochers de la Cité rythment le sommeil de la Demoiselle et poussent le moindre chat au silence dans toute la Province.

Texte et dessin : MG, à Marie la Liégeoise - 27 mars 2009.

 

 

Commenter cet article

Michaël GRABARCZYK 29/03/2009 23:24

Je suis ravi que ce texte vous plaise et vous amuse... Votre singularité (vous savez maintenant de quoi je parle) m'a surpris la nuit où vous avez déposé un commentaire sur une de mes pages... Ne connaissant rien de Liège, je me suis documenté et ai relevé certaines de ses particularités (dans son histoire, sa géographie, ses formes culturelles...) à partir desquelles j'ai bâti cette histoire. Sachez enfin qu'une légende affirme qu'Aristote luttait contre le sommeil en tenant une boule de bronze au dessus d'un bassin.A bientôt.MG

Marie 29/03/2009 23:06

Une chose encore (et puis je retourne au boulot humpf), je suis très honorée que mes insomnies vous aient inspiré un exercice de style de ce 'niveau'! =)

Marie 29/03/2009 23:04

Comment ai-je pu passer à côté de cet article?! J'ai ri en lisant l'allusion à la spartiate à talon!Je ne sais que dire, votre prose est admirable, et vous avez de l'imagination à revendre! J'ai pris un grand plaisir à la lecture de ce texte, qui m'a également beaucoup amusée! La fille de l'Eglise romaine (et ses insomnies) vous remercie humblement et vous souhaite... un sommeil profond! =)Encore une chose cependant : excellent choix de musique!!!