Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jim Morrison, poète

Publié le par MG

MORRISON

Leader charismatique et embématique du groupe The Doors, rockstar et sex symbol, James Douglas Morrison était avant tout un immense poète. Cependant, il ne publia de son vivant - et à compte d'auteur ! - qu'un unique recueil, The Lords and The New Creatures, rassemblant une partie de ses nombreuses notes rédigées depuis l'époque où il étudiait le cinéma à l'UCLA. Aphorismes, remarques en tous genres, poèmes plus ou moins longs, le reste des écrits de Morrison demeurera épars jusqu'à sa mort en 1971 à Paris. Aucune critique ne salua vraiment de son vivant l'originalité et la modernité de sa plume que l'on pouvait pourtant percevoir au travers des textes qui soutenaient la musique des Doors.  

Jeux sur la polysémie des mots, sur la prosodie et les sonorités intérieures, dislocation de toute métrique, subtilités des références, richesse des symboles de l'American way of life, réactivation de mythes anciens, inspiration philosophique, engagement pacifiste, allusions à la culture améridienne... l'univers poétique de Jim Morrison est à la fois, dans son contenu et son apparence, dense et éclaté, complexe et protéiforme. C'est peut-être la raison pour laquelle son oeuvre est passé si longtemps inaperçu. En 1991, la sortie du film d'Oliver Stone, The Doors, qui retrace la biographie de Morrison, suscita une (re)découverte de la musique du groupe et de l'écriture de celui qui se définissait comme le Lézard-Roi...


MG. 22 avril 2009.


the graveyard, the tombstone,
the gloomstone & runestone
The sand & the moon, mating
deep in the Western night
waiting for the escape
of one of our gang
The hangman's noose is a
silver bait
come-on man
your meat is hanging
on the wing of the raven
man's bird, poet's soul

J. Morrison, Dry Water, 1971.


Awake
shake dreams from your hair
My pretty child, my sweet one.
Choose the day and choose the sign of your day
The day's divinity
First thing you see.

Come, for all the world lies hushed and fallen
Greeen ships dangle on the surface of ocean
And skybird glide smugly along the planes
Gaunt crippled houses strangle the cliff
In the cities a hum of life starting,
                                   Now come.


J. Morrison, Far Arden, 1970



La plupart des écrits de Morrison sont aujourd'hui traduits en français. Mais, on gagne à les lire anglais, pour peu que l'on s'intéresse aux subtilités formelles, sonores et visuelles.


 




Pour en savoir plus sur la vie et l'oeuvre de Jim Morrison, j'invite le lecteur à consulter l'article sur Wikipédia Jim Morrison

Commenter cet article

MG 08/12/2009 22:11


Merci Sandrine pour ton commentaire... même moi qui suis un piètre anglophone, je prends davantage de plaisir à lire Morrison en anglais... peut-être pour la sonorité de ses écrits.


HERLIN Sandrine 08/12/2009 22:00



Obscur Jim Morrisson…Etrange Jim Morrison … Personnage déjanté qui s’illustre par sa sensibilité ou ses provocations…Jim Morrisson, l’incompris, le poète maudit ?…A la fois adoré
et haï à son époque.


Remis au « goût du jour » comme tu le soulignes par le biais du film d’Oliver Stone et l’excellente interprétation de Val Kilmer…Et donc à nouveau adulé par les ados et jeunes adultes des années
90...Il devient un symbole….L’image de ce jeune américain révolté, inspiré, à fleur de peau FASCINE…Sa marginalité, ses excès font que Jim Morrisson devient l’idole d’une nouvelle génération.


Mais je m’éloigne du but de mon commentaire, et …« te répète», excuse moi, Michaël.


 


Je voulais insister sur le fait que si l’on a l’opportunité de pouvoir lire et comprendre ses recueils en anglais , IL FAUT LES LIRE en anglais. Les traductions françaises, bien que la plupart du
temps très bien ré-écrites, ne donnent pas toujours ce même sentiment de profondeur aux textes de Jim Morrisson, ni la même force. Il est parfois difficile de rendre, de traduire exactement une
émotion, un sentiment d’une langue à une autre…et c’est d’ailleurs souvent le cas en ce qui concerne les poèmes de Jim Morrisson, en mon sens.


 


J’INCITE donc fortement tes lecteurs à DECOUVRIR ou REDECOUVRIR cet auteur en « version originale » dans la mesure du possible. Que du bonheur !


 



miss hyde 09/09/2009 01:12

PS : je vois dans les commentaires que vous parlez de val kilmer, mon avis sur le film d'oliver stone est qu'il est TB pour "découvrir" les doors, mais qu'il y  a de trop nombreuses approximations et que la realité est très très loin de celle présentée par Stone. Donc, le problème en soi n'est pas l'interprétation de Val Kilmer, mais les intentions et le message qui passe dans le film, et qui est un amalgame complexe du ressenti americain sur la guerre du vietnam, les subsatances illicites, le mythe hippie et au final, les doors, le groupe au milieu de tout ceci... Voilà, trop pour un seul film ! J'avais un blog sur Jim, je l'ai supprimé, par manque de temps pour m'y consacrer, peut etre un peu dommage j'aurais du le laisser en l'etat, mais bon, on ne peut pas être sur tous les fronts, tu connais le problème !...

miss hyde 09/09/2009 01:08

Jim morrison, là j'adore, vraiment... l'un des poètes "méconnus" du 20eme siècle, parce qu'occulté par la personalité extravagante du chanteur - egalement talentueux, mais peut etre moins profond que ses textes...bref, quel poète !

grabarczyk 02/06/2009 11:27

Salut,Bel articleAu fait,je te souhaite un bon anniversaire et n'hésite pas à passer avec ta bouteille,on écoutera les Doors(si tu connais bien sur)...A plus et pas mal le blog 

Mika 05/05/2009 16:19

C'est un peu compliqué pour moi de définir si dans les autres cours de théatre professionnels on apprend les expressions ou pas car dans les miens, c'est a bannir.  c'est surement parce que mon prof est en réalité un cinéaste:  lui ne veut pas d'expressions! Enfin tout du moins pas d'expressions  "clownesques"! il veut que ca vienne de l'interieur, que ce soit des émotions réelles et pas jouées, car cela rend les choses plus réalistes et les acteurs sont plus justes.Pour Angelina: ok ! J'arrete de parler de gens vulgaires ! Revenons plutot a Morrisson et Val Kilmer ! C'etait içi le sujet !A bientot Mike, et bon courage pour ta fin d'année !

MG 04/05/2009 20:18

Merci Mika pour tes précisions.Angelina pas jolie aurait des expressions charmeuses ? Je ne les avais jamais remarquées.Pour revenir rapidement sur Kilmer... Le théâtre nécessite un travail d'expression important que les acteurs de cinéma n'ont pas nécessairement à développer. Evidemment, les exagérations dans le film sont délibérées : elles participent au rôle de Morrison.A bientôt.MG

mika 04/05/2009 12:43

Juste un petit rajout de commentaire: je ne suis pas sure d'avoir été très claire dans mon message précédent: je voulais juste informer, donc, qu' un comédien qui surjoue n'est pas forcément quelqu'un qui a une formation théatre: tout dépend de l'acteur et de sa formation, et aussi du ressenti de l'acteur ! Moi personnellement, le surjeu de Val Kilmer ne me gene pas trop car je trouve qu'il correspond assez bien au personnage "excessif" qu'était Morrisson !Par contre si tu me parle du surjeu d'Angelina Jolie , là je dis : oui, çà me gêne beaucoup, avec son physique je trouve qu'elle n'a pas besoin de rajouter "d'expressions charmeuses !" 

Mika 04/05/2009 11:53

Mickael, C'est intéressant quand tu parles de "surjouer". Je suis bien d'accord avec toi: Val kilmer en fait des tonnes, mais en même temps c'est aussi l'esprit du personnage, Morrisson ne faisait pas les choses à moitié .  Je ne suis pas sûre que son "surjeu"provienne de sa formation en elle même, mais surtout de la méthode .Je dis cela en connaissance de cause ! Mon professeur d'art dramatique, par exemple, emploie la méthode de Stanislavski (que je lis actuellement, c'est absolument fascinant !), et surjouer (ou cabotiner)est pour cet homme, qui a révoltionné le théatre, la pire insulte qui soit. Quand on apprend le théatre avec de vrais professionnels, je pense surtout qu'on apprend à se mesurer, à essayer de garder un équilibre en permanence. Un vrai travail d'équilibriste !!! Après, il se peut que Val Kilmer le jouait ainsi parce que c'était son idée du personnage, qu'il surjouait parce que de toute façon Morrisson devait surement aimer "théatraliser" ses présences ! Ce qui ne m'étonnerait guère du personnage !

MG 03/05/2009 11:27

Bonjour miss,Je viens de lire tes deux commentaires. Ces vacances ne furent pas vraiment des vacances... (et on dit encore que les profs ne foutent rien !).Le film de Stone est fidèle à la biographie de Morrison - Personne ne sortira d'ici vivant - écrite par Jerry Hopkins et Daniel Sugerman en 1980. Ce qui me dérange, c'est plutôt tout ce qui relève du surfait. Val Kilmer surjoue et c'est gênant. En même temps, c'est un peu compréhensible de sa part puisqu'il a une formation théâtrale. Finalement, au lieu de dire le film, il vaudrait mieux parler de la pièce d'Oliver Stone.MG

misshyde 03/05/2009 11:18

jim morrison est l'une de mes idoles litteraires et musicales, je me suis rendue plusieurs fois sur sa tombe dnas l'espoir que l'etre " fidele à ses démons" - l'inscription portée en grec sur sa tombe, me souffle un peu d'inspiration... je viens de racheter le DVD reedité du genial film sur les doors realisé par Oliver stone ( ce film est sujet  à crtique mais en depit de celle ci , je continue d'apprecier la vision personnel de d'oliver stone, mm si elle n'est pas tt  à fait conforme  à la realité ! )

MG 03/05/2009 02:09

Mika,Tu as bien fait de passer par ici : il y avait deux maladresses d'écriture dans cet article sur les poèmes de Morrison... que je viens de corriger... Passe une bonne nuit... noire ou blanche.MG

Mika 03/05/2009 01:59

Un sorcier en cuir noir qui priait chaque jour pour son vin.Il m'en a inspiré des idées inavouables ..."Notre père, donnez nous aujourd'hui notre vin de ce jour !"

MG 01/05/2009 21:08

Bon 1er mai à toi aussi Lizotchka...MG

Lizotchka 01/05/2009 13:52

Bonjour Michaël,Bon 1er mai! Avec une pensée pour ceux qui sont dans la précarité. Même si la France est un des pays qui s'en sort bien (quand on voyage, on s'en rend compte!), il ne faut pas oublier les problèmes. J'habite près du château de Fillon dans la Sarthe, et je m'interroge sur ces hommes politiques qui en arrivent à pouvoir s'acheter des châteaux! Sympa comme profession!Elise

MG 24/04/2009 18:38

Bonsoir Marie,La musique des Doors et les écrits de Morrison m'ont beaucoup influencé lorsque j'étais plus jeune. J'avais envie de saluer ici la dimension poétique des textes de Morrison qui a souffert de n'avoir pas été reconnu poète. Dans les derniers mois de sa vie, il avait complètement renoncé à sa vie de rockstar pour se consacrer exclusivement à l'écriture. L'article de Wikipédia consacre de nombreux paragraphes à l'analyse des textes de Jim Morrison. Il vaut le coup d'être consulté.Je terminerai sur une citation de Morrison qui affirmait que pour être connu aujourd'hui, il suffit d'être une rockstar ou un tueur en série.A bientôt.MG

Marie 24/04/2009 15:17

J'ai découvert Jim Morrison (au travers de The Doors) il y a seulement quelques années, et certains titres passent de temps à autre en boucle sur mon lecteur. Je n'ai jamais prêté attention aux textes (d'autant plus que je ne suis pas fortiche en langues) et j'ignorais que l'univers de Morrison était riche et intéressant à ce point. Je crois que la prochaine fois que je me passerai un album en boucle, je lui prêterai une attention plus soutenue!

DELPORTE 23/04/2009 12:13

Encore un qu'on aima pas ! La liste est longue, universelle... Bon, bien voilà, suis passé ici depuis ton commentaire sous ma "Roue", heureux que cela soit réparé chez Charron ! J'en suis bien aise pour toi... Je lisais ce poète du temps où j'écoutai un certain misérabilisme du monde post-soixante-huitard et underground !.. Bien à toi, bertrand (qui s'apprête à marcher sous le soleil breton, pensant à la dernière invective de Rimbaud à sa soeur venu le voir une jambe en moins : "oui, toi, tu as de la chance, tu marcheras encore dans le soleil...") Il y a sans fin des connexions subtiles qui doivent s'engager pour s'alléger la vie, Bertrand

Marie 20/04/2009 21:58

Bonsoir Michaël,Un petit mot simplement pour vous souhaiter un bon début de semaine, en espérant que vous n'êtes pas déjà écrasé sous le poids du travail! =)A bientôt!

MG 19/04/2009 22:22

Merci Nadège de m'encourager...Mais certaines obligations professionnelles remplissent mes journées de travaux inutiles... J'ai bossé plus de vingt heures en deux jours et suis parvenu à achever ce que j'avais entrepris depuis un mois.Je vais bientôt pouvoir souffler. Et surtout pouvoir profiter de mes deux enfants.A bientôt.MG (blogueur sans lien)

nadège 19/04/2009 17:21

Mais c'est vrai que tu ne postes plus... allez tu n'as pas un petit cours, une jolie prose ou un artiste dont tu aimerais nous parler... je suis sûr que tu as ça dans tes tiroirs.J'éspère pouvoir te lire bientôt.

Download 18/04/2009 14:52

Films et autres fichiers à volonté ! http://download.over-blog.fr/

Marie 17/04/2009 18:56

Je vous souhaite dès lors bien du courage!A bientôt.

MG 17/04/2009 18:10

Bonsoir Marie,C'est peut-être le week-end et les vacances qui débute mais j'ai énormément de travail à fournir. Je ne serai dispo que ver la mi-mai.Merci de votre passage. Je passe régulièrement vous lire...A bientôt.

Marie 17/04/2009 18:04

Bonjour Michaël!Toujours autant de boulot?!Courage, c'est bientôt le week-end! =)A bientôt!

Michaël GRABARCZYK 14/04/2009 21:04

Permettez de remettre en cause votre jugement. Le mélange stylistique de la musique des Doors est justement très original pour l'époque... et, la richesse des textes de Morrison ne réside pas seulement dans leur contenu - quoique les relectures des textes anciens soient assez intéressantes - mais davantage sur les jeux de mots, la polysémie et les sonorités intérieures. J'ai toujours lu Morrison comme l'un des plus grands poètes américains. Et ce n'est seulement aujourd'hui qu'on s'accorde à voir en lui un poète.On a dit tant de choses sur lui. De la rockstar glamour du début de sa carrière à l'auteur incompris à la longue barbe de 1970-1971, Jim Morrison, à l'inverse de Rimbaud, souhaitait consacrer tout son temps à l'écriture.MG

lastirokoi 14/04/2009 19:30

Bonjour,je suis toujours étonné quand j'écoute les Doors... ce n'est pas une musique originale, les paroles sont banales et pourtant il y a la magie d'une présence...Toujours étonné aussi de la chute de Morisson... entre cette image de lui au temps de sa splendeur et celle épouvantable à Paris juste avant sa mort... un vertige...Bien sur qu'on pense aux poetes maudits, à Rimbaud...à Lautréamont... et que nous aurons toujours besoin de ces poetes qui passent de l'autre coté...Emu aussi, profondement ému aussi quand je passe au Père Lachaise, devant sa tombe...Merci pour ce voyage le temps d'une chanson et très bonne soiréeLast Irokoi

Nisaba 14/04/2009 15:21

bonjour,merci pour ton passage sur mon blog. Justement, les écrits du blog ne sont pas de moi, d'où le nom "écrits d'ailleurs", c'est un partage avec les lecteurs. Amicalement.

Michaël GRABARCZYK 12/04/2009 19:36

Bonjour,Tu pourrais mettre un identifiant à ton message... Si je suis discret en ce moment, c'est tout simplement parce que j'ai beaucoup de travail... Les vacances d'avril seront également très studieuses.Je ne publie pas mais je lis quand même ce que les autres diffusent dans la communauté.A bientôt.MG

. 12/04/2009 16:35

Bonjour l'ami, comme tu te fais discret en ce moment je viens prendre de tes nouvelles. Comment vas-tu, tu travailles, tu te promènes ou tu boudes peut-être. J'ai découvert l'autre fois les colères d'Arman que tu évoquais, je ne connaissaient pas, j'ai trouvé le rapprochement très intéressant.Bon week-end prolongé à toi.

Jer 09/04/2009 22:11

Bienvenue dans la communauté "pensées d'ailleurs"

Michaël GRABARCZYK 09/04/2009 21:39

Bonsoir Fred,Merci de ta visite trash...Ton fils ne connaît pas internet ? Il peut trouver la trame des Liaisons dangereuses sur Wikipédia que voici :"La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, qui furent amants par le passé, se jouent de la société pudibonde et privilégiée dans laquelle ils vivent. Se livrant à la débauche, ils ne cessent, tout au long du livre, de se narrer leurs exploits au travers des lettres qu’ils s’envoient et qui constituent le corps de l’intrigue. Mais, pour rivaux qu’ils soient, ils n’en sont pas pour autant à égalité. Le vicomte de Valmont est un homme et, à ce titre, il peut être le libertin flamboyant qu’il est, au grand jour et sans retenue. Les lettres qu’il écrit à la marquise de Merteuil ne sont que le récit de ses aventures.
Il n’en va pas de même pour cette dernière. Si elle se doit de rivaliser avec le vicomte sur le terrain des aventures d’alcôve, la marquise de Merteuil, de plus, est contrainte à la dissimulation. Son statut social (elle est marquise), matrimonial (elle est veuve) et son sexe (elle est une femme dans un monde dominé par les hommes) l’obligent à la duplicité et au machiavélisme. Si le vicomte use aussi de ces armes, ce n’est que pour séduire puis pour perdre, en les déshonorant, les femmes dont il fait la conquête. Il ne fait que courir sur une pente naturelle qui ne transgresse que la morale de son époque.
Pour être son égale, la marquise de Merteuil doit, en plus, réussir à s’extraire du rôle qui lui est dévolu. Toute la force du roman réside dans la double narration de ces deux intrigues entremêlées. Le récit de leurs aventures libertines respectives, de leurs stratégies et de leurs péripéties mais aussi le combat qu’ils se livrent l’un contre l’autre. Un combat qui apparaîtra tout d’abord comme un jeu de séduction pour ensuite se transformer en rivalité destructrice. Au final, les deux combattants se prendront mutuellement ce qu’ils ont de plus précieux. Le vicomte mourra en duel après avoir succombé à l’amour de madame de Tourvel dont il aura pourtant causé la perte. Le brillant libertin agonisera en amoureux désespéré d’avoir détruit celle qu’il aimait. La marquise de Merteuil perdra la réputation, que toute sa vie elle s’était attachée à préserver, et sa féminité qu’une petite vérole flétrira en la défigurant."Pourquoi ne lit-il pas l'oeuvre ? A bientôt.MG

ZE freUd poulain 09/04/2009 21:22

salut gaminjamais tu donne de news??????comment tu vas??? prof de languagemoi bien enfin presque :AMIENSSSSSSSSSSSSSS!!!!!!!!Mais bon tu vas bien la famille aussi??au fait:toi le pro des liaisons dangeureuses (vu la femme que tu as!!! LOL) tu peu me faire un resumé du livre pour mon fils????merki monsieur le MAXI SUPER HYPER PROFbizzzz freUd 

Marie 05/04/2009 16:47

Wouais The Doors!Ils n'ont pas tort... People are strange...