Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Xavier de Lauzanne, D'une Seule Voix

Publié le par MG

En 2006, le documentariste Xavier de Lauzanne (né en 1970) entreprend de suivre avec sa caméra l'impensable projet de Jean-Yves Labat de Rossi réunissant autour d'une tournée de quatorze dates à travers la France, des musiciens d'Israël et des Territoires palestiniens occupés. Un pari audacieux qui souhaite estomper les frontières, oublier les divergences d'opinion sur la question israélo-arabe, calmer les tensions entre ces hommes qu'un mur érigé depuis Sharon sépare. S'"ils ne peuvent plus se voir, ils peuvent encore s'entendre" autour D'une Seule Voix

En quatre-vingt-trois minutes, de Lauzanne retranscrit avec impartialité l'improbabilité, l'émotion et l'espoir de faire vivre et jouer ensemble cent musiciens de confession juive, chrétienne et musulmane. Dans les coulisses, tout ce monde ne chante pas toujours à l'unisson et l'harmonie semble parfois difficile à trouver. L'interprétation des gestes ou des propos de l'un réveille la susceptibilité de l'autre. Cependant, la promiscuité des hôtels et la fatigue qu'occasionnent les incessants et longs déplacements en bus conduisent à l'échange et au partage. Progressivement, un dialogue s'installe et une amitié naît entre ces gens déchirés par l'Histoire.

Sur scène, les différents groupes venus de Jérusalem, de Ramallah et de Gaza, se succèdent pour présenter leur culture, leur tradition, leur passion. Ainsi, "à travers les répertoires profanes ou sacrés, les musiques vocales ou instrumentales, les résonances hébraïques, arabes, latines, arméniennes et même pop, nous voyageons dans l'espace et le temps", explique le réalisateur. Et le public conquis en oublie même le conflit israélo-palestinien qui s'enlise depuis une cinquantaine d'années. La diversité a fini, ici, par rassembler.


Le film documentaire de de Lauzanne ne remet en cause aucun discours politique et ne prétend pas agir pour la paix. Il met simplement en image l'exceptionnelle aventure musicale d'individus passionnés issus d'Israël et des Territoires palestiniens qui n'auraient jamais pu se rencontrer en dehors de la France. Il soulève surtout bien des interrogations quant au rapprochement de ces peuples ne parvenant toujours pas à se partager la même terre. Primé à Houston, à Palm Beach, au Scoop d'Anvers, au Figra du Touquet et au festival du film d'Education à Evreux, D'Une Seule Voix sortira en salle le 11 novembre 2009.

MG - 26 mai 2009.

Commenter cet article

MG 09/06/2009 13:47

Vous avez raison. Toutefois, Labat de Rossi ne cherche pas à regrouper les musiciens les plus talentueux d'Israël. De plus, avec lui, les musiciens jouent ce qu'ils aiment jouer. Ce qui est intéressant, c'est de faire écouter à l'autre sa musique, sa langue, sa culture.MG

chantal 09/06/2009 13:09

http://www.arte.tv/fr/Artistes-A-K/932216.htmlune démarche proche de celle de daniel baremboim  (cf lien ci-dessus) qui a pris la nationalité palestinienne et joué à Ramallah avec un orchestre formé dee juifs et d'arabes. Oui plus que jamais la muisque résetera un langage universel, et je souhaite que le fim dès septembre ait une très large audience : aelitahttp://aelita.over-blog.fr

MG 26/05/2009 23:43

Effectivement Marie, le projet de de Rossi rejette tout propos politique et le film documentaire de de Lauzanne se veut neutre.MG

Marie 26/05/2009 23:36

Je n'en avais pas entendu parler avant de lire votre article,Et si je lis bien, il s'agit d'un documentaire qui n'opte pour aucun parti-pris, mais soulève des questions,Ce qui, pour moi, est déjà gage d'une certaine qualité!

MG 26/05/2009 18:55

Oui, c'est un film à ne pas manquer : c'est drôle et très émouvant ; c'est triste mais riche d'espoir. J'ai eu la chance de le voir vendredi dernier et de m'entretenir avec le réalisateur... Ce film est également un excellent outil pédagogique.MG

Nadège 26/05/2009 14:07

J'ai entendu parlé de ce documentaire et la bande annonce est très émouvante.J'aimerai idéalement qu'il apporte une bouffée d'oxygène et peut-être (qui sait) des réponses pour sortir de l'impasse. Je sais ce que je fais le 23 septembre.