Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'image du baiser chez les surréalistes

Publié le par MG

Cette séance sur le surréalisme  s'inscrit dans l'objet d'étude "Du côté de l'imaginaire" du programme de français en Première bac pro. Elle succède à celle portant sur la poésie amoureuse (non diffusée sur ce site) dans laquelle les élèves ont appris à distinguer anaphore, métaphore, comparaison et précède celle qui mettra en oeuvre les jeux d'écriture surréaliste.

 

Le choix du thème du baiser découle d'un extrait de De l'amour et des amants (XIe siècle) d'Abu Muhammad Ali ibn Hazm qui m'a séduit et que voici :

"Quelqu'un m'a demandé mon âge, après avoir vu la vieillesse grisonner sur mes temps et les boucles de mon front. Je lui ai répondu : "une heure". Car en vérité je ne compte pour rien le temps que j'ai par ailleurs vécu.

Il m'a dit : "que dîtes-vous là ? Expliquez-vous. Voilà bien là la chose la plus émouvante."

Je dis alors : "un jour, par surprise, j'ai donné un baiser, un baiser furtif, à celle qui tient mon coeur. Si nombreux que doivent être mes jours, je ne compterai que ce court instant, car il a été vraiment toute ma vie".

 

(pour une meilleure lecture des documents, veuillez cliquer sur chaque page)

 

SURREALISME 93

 

SURREALISME 95SURREALISME 96

 

SURREALISME 94

 

SURREALISME 97SURREALISME 98

 

 

MG - 22 décembre 2010 - à une certaine N.

 

 

Lire aussi :

- La femme, une éternelle inspiratrice chez les surréalistes ;

- Un rendez-vous surréaliste ;

- Au-delà du réel ;

- Tout ce que je sais de l'espoir que je mets dans l'amour.

 

 

 

 

 


 

Commenter cet article

MG 22/12/2010 19:44



Bonsoir Nadège,


Je découvre cette oeuvre de Magritte... qui aurait trouvé toute sa place dans cette séance. Elle aurait permis aux élèves de rebondir sur la notion de "rêve", de "l'inconscient" qui est abordée
dans une séance précédente. C'est dommage...



Nadège 22/12/2010 19:33



Comme prévu, un plaisir immense à te lire.


Les mots ici n'auront aucune force pour en expliquer la profondeur.


Je voudrais juste partager avec toi cette
image de Magritte, à laquelle je pense souvent et qui est sans aucun doute ma préférée. (Je regrette que sa qualité soit mauvaise, mais on ne la voit que très rarement)


...