Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Art et logistique

Publié le par MG

Pour les élèves de lycée professionnel, le monde culturel semble inaccessible. La console de jeu, principale activité extra-scolaire interfère sur leur travail et la télévision interpose constamment sa représentation, qu’ils confondent avec le réel. Les apprentissages scolaires deviennent alors trop souvent insuffisants et le projet personnel des apprenants apparaît lacunaire. Une sortie culturelle peut constituer une réponse à ce constat. En favorisant le contact direct des élèves avec la vie socio-professionnelle et en intégrant un milieu culturel qu'est le musée dans les enseignements, celui-ci participe directement à la lutte contre l’échec scolaire.

Les élèves dont j'ai la charge cette année sont élevés dans les quartiers périphériques à tout ce qui relève du domaine de la culture, principalement regroupé dans les métropoles (Paris, Lille…). Le manque de curiosité et/ou le goût de l’effort chez ces élèves, auquel s’ajoutent les difficultés économiques de la famille, demeurent toujours un obstacle à la fréquentation de ces espaces de diffusion artistique. En mettant en cohérence une activité éducative, ludique et professionnalisante à leur portée, la sortie culturelle enrichit leurs apprentissages.

Ces élèves de baccalauréat professionnel de la filière « logistique » seront amenés, à l’issue de leur formation, à travailler dans tous les secteurs d’activité. Dans les entreprises réalisant des opérations d’entreposage, de stockage, de préparation de commandes, de conditionnement, d’emballage et d’expédition, ils pourront prétendre à des postes d’agent de réception et d’expédition, de gestionnaire des stocks, de préparateur de commandes, etc. Après quelques années d’expérience, des perspectives d’évolution leur seront offertes en vue d’une plus grande responsabilité. Leur actuelle formation les prépare évidemment à cette éventualité.

La découverte du CENTQUATRE - établissement artistique de la ville de Paris - a plongé directement les élèves dans l’univers de la création et de la production artistique. Non seulement ils se sont appropriés les différents espaces de monstration de ce vaste bâtiment, mais ils se sont aussi familiarisés avec les divers métiers liés à la logistique. A l’issue d’une présentation générale sur l’histoire et l’organisation de cet ensemble architectural où l’art vient à la rencontre des publics, M. Eric Proust, directeur-adjoint technique, a révélé toutes les difficultés que soulève la gestion des mouvements d’œuvres d’art contemporain. 

Cette sortie, dont l’objectif était de sensibiliser ces apprenants à la logistique des œuvres d’art, leur a permis de prendre conscience que la logistique existe aussi dans d’autres domaines que celui de l’industrie et du commerce. Ils ont ainsi pu se rendre compte que dans un milieu culturel, la mobilité des œuvres d’art nécessite une organisation matérielle et humaine différente parfois de celle qu’ils connaissent déjà. En effet, certains métiers liés aux musées comme celui de régisseur des œuvres, exigent à la fois des compétences spécifiques à la logistique (sens de l’organisation, connaissances techniques et juridiques, maîtrise des engins de manutention…) et des qualités professionnelles inhérentes au cadre institutionnel de la culture (connaissances des conditions de conservation préventive des œuvres, rédaction de constat d’état, coordination de montage d’exposition…). 

CENTQUATRE 1

MG - 19 décembre 2009.

Visiter le site du CENTQUATRE

Voir les photos de l'Atelier 0 du 104.

Lire Qu'est-ce qu'un musée ?


Commenter cet article

MG 19/12/2009 22:38


Morbide, en effet quand on sait que le CENTQUATRE fut à l'origine le service municipal des pompes funèbres !
Cette sortie nous a inscrit dans la réalité, nous amis virtuels d'overblog !


nadège 19/12/2009 18:24


c'est un souvenir un peu morbide finalement :)
Merci pour le lien et aussi de m'avoir fait profiter de cette sortie culturelle.


MG 19/12/2009 15:45


Soyons positif et persévérant... Bertrand. Il faut garder espoir et se rappeler que certains élèves seront sensibles, tôt ou tard, à ce que leurs profs proposent.


Saint-songe 19/12/2009 15:30


a mon humble avis, vous n'arrivez pas à amener à l'éveil culturel quiconque de vos élèves n'a la graine de curiosité et une once de passion, surtout dans cette catégorie de lycée (que mangera
Academia ?) Déjà mon propre fils n'aimait (et n'aime toujours pas) les "musées", n'ayant jamais fréquenté ce genre de lycée..., en plus.  Bonne fin d'après-midi.
PS : auriez-vous un directeur parisien descendant direct de la famille éponyme ?