Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Richard Deacon

Publié le par MG

Je fabrique, je ne sculpte, ni ne modèle. A ce titre, le côté pratique est essentiel pour moi. Je travaille les matériaux de la façon la plus directe.

Richard Deacon, in Eighty, Belgique, 1990, p. 62.

 

RICHARD DEACON

Richard Deacon, Boys and Girls (come out to play), 1982,

linoleum et contre-plaqué, 91,5 x 183 x 152,5 cm, collection du British Council.

 

L'influence des écrits de Donald Judd et du Minimal Art reste encore aujourd'hui très perceptible dans l'oeuvre de Richard Deacon tant par l'utilisation de matériaux industriels (acier galvanisé, bois laminé, tôle, plastique et même tissu) que par les modes d'exécution apparents. En effet, malgré le soin apporté à la finition, Deacon nous donne à voir toutes les opérations de découpage, de pliage, de vissage, de rivetage et parfois de couture nécessaires à l'assemblage d'une pièce. Cette volonté de signifier le travail s'accompagne également d'un désir d'exalter le sens esthétique et décoratif de l'objet usiné (voir Boys and Girls). D'une façon générale, l'oeuvre de Deacon se caractérise par la recherche de courbes et de lignes au détriment d'angles et de masses et représente, souvent dans des dimensions monumentales, des fragments d'anatomie humaine. Figure particulière du courant de la sculpture anglaise des années 1980, Richard Deacon préfère l'appellation de fabricateur d'objets plutôt que celle d'artiste ou de sculpteur.

 

MG - "Richard Deacon" in catalogue de l'exposition Le musée à l'heure anglaise - Sculptures de la collection du British Council, 1965-1998, Musée des Beaux-Arts, Valenciennes, 1999, p. 16.

 

Lire aussi :

- Anthony Caro ;

- Gilbert & George ;

- Richard Long ;

- Bill Woodrow ;

- Lire une sculpture : de l'ensemble vers le détail.

 

Commenter cet article