Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout ce que je sais de l'espoir que je mets dans l'amour...

Publié le par MG

Cette séance  d'une durée de deux heures s'inscrit dans l'objet d'étude "Du côté de l'imaginaire"  du programme de français en Première bac pro. Elle  finalise la séquence portant sur le surréalisme puisqu'elle conduit les élèves à rédiger un poème sur leur conception de l'amour et de la femme à la manière des surréalistes.

La conception de cette séance relève cependant d'une gageure dans la mesure où le choix des oeuvres retenues vise à heurter les représentations mentales des apprenants en matière de sexualité. Mais, l'enseignant n'est-il pas un provocateur d'idées ?

 

(pour une meilleure lecture, veuillez cliquer sur chaque page)

 

SURREALISME 99

 

SURREALISME 991SURREALISME 992

 

SURREALISME 993

 

SURREALISME 994SURREALISME 995

 

MG - 26 décembre 2010 - à N. D.

 

Lire aussi :

-  L'image du baiser chez les surréalistes ;

-  La femme, une éternelle inspiratrice chez les surréalistes ;

-  Un rendez-vous surréaliste ;

-  Au-delà du réel ? ;

-  Les femmes dans la société française de la Belle Epoque à nos jours.

 

 

 

 


Commenter cet article

Nadège 27/12/2010 10:25



(merci)


Et puisque tu parles de Dali, c'est timidement que je t'offre ce texte de lui.


"Ces amours de plus en plus irréelles et inassouvies me permirent de faire glisser mes sentiments de l'image d'une jeune fille à l'image d'une autre, et cela au milieu des pires tempêtes de mon
âme. J'en tirais la certitude de la continuité et de la réincarnation féminine, comme si je n'avais été amoureux que d'un même être aux mille visages entièrement dépendant de ma toute-puissante
volonté."


Une douce journée...